share on:

La constipation ne fait pas prendre de poids, mais il y a une raison pour laquelle les deux peuvent se produire ensemble.

Crédit d’image :
Flashpop/DigitalVision/GettyImages

Constipation et prise de poids vont souvent de pair, mais l’une cause-t-elle réellement l’autre ? La réponse courte est non, mais si vous passez beaucoup de temps dans la salle de bainetEn voyant l’échelle augmenter, vous devriez savoir comment ces deux choses sont liées.

Publicité

Vidéo du jour

Voici la ventilation de ce qui cause généralement la constipation, comment elle est traitée et comment elle est liée au poids.

Selon John Hopkins Medicine, les selles peu fréquentes, une condition communément appelée constipation, sont définies comme ayant une selle moins de trois fois par semaine.

Publicité

La constipation est généralement associée à des selles dures et sèches qui sont difficiles et parfois douloureuses à évacuer. Si vous devez forcer ou appuyer pendant plus de 10 minutes pour passer au numéro deux, oui, vous êtes probablement constipé. Et attention, cela pourrait entraîner une déchirure des membranes anales et des hémorroïdes douloureuses (yikes !).

Publicité

C’est aussi une plainte gastro assez courante. Selon la Cleveland Clinic, au moins 2,5 millions de personnes consultent leur médecin chaque année à cause de la constipation.

Les causes les plus courantes de caca peu fréquent comprennent:

Publicité

  • Faible teneur en fibres alimentaires
  • Consommation d’eau insuffisante
  • Manque d’activité physique

Lecture connexe

Vous n’avez pas fait caca depuis des jours ? Voici ce que votre corps essaie de vous dire

Comment la constipation et la prise de poids sont-elles liées ?

Avoir des selles peu fréquentes ne cause pas de gain de poids, mais il y a certainement un lien entre les deux.

En effet, les coupables les plus courants de la constipation – mauvaise hydratation, mauvaise alimentation et manque d’exercice – peuvent également entraîner une prise de poids. Ces comportements ralentissent votre métabolisme et entraînent un excès de graisse corporelle, selon les Centers for Disease Control and Prevention.

Lire aussi  Pouvez-vous vraiment perdre du poids en soulevant des poids ?

« Une bonne nutrition est si importante car elle permet à notre corps d’être le plus efficace, ce qui signifie plus de régularité et plus d’énergie », a déclaré Casey Chapman, MD, gastro-entérologue au Crohn’s & Colitis Center de Baton Rouge General, à LIVESTRONG.com. « Plus d’énergie signifie que nous pouvons être plus actifs et, par conséquent, brûler encore plus de calories. Considérez cela comme une boucle de rétroaction positive. »

3 habitudes qui aident à prévenir la constipation et la prise de poids

1. Faites le plein de fibre

Les fibres, un remède naturel contre la constipation, agissent pour nettoyer le côlon, en liant les déchets solides avec de l’eau et en les déplaçant à travers votre tube digestif et hors de votre corps. Donc, si vous n’obtenez pas assez de nutriments, votre digestion ralentit.

« Les fibres alimentaires aident à augmenter le poids et la taille de vos selles en gardant l’eau dans le tractus gastro-intestinal », explique le Dr Chapman. « Considérez-le comme le grand médiateur des selles. Lorsqu’il est trop mou, la fibre peut le rendre plus formé, et lorsque les selles sont trop dures, il peut le ramollir. »

Alors, combien devriez-vous toucher ? « La quantité recommandée est de 14 grammes pour 1 000 calories », explique le Dr Chapman. « Pour la plupart des adultes modérément actifs aux États-Unis, cela se traduit par environ 25 à 36 grammes par jour. »

À titre de référence, une poire moyenne contient 5,5 grammes de fibres, tandis qu’une tasse de boulgour contient 8,2 grammes de fibres.

Lecture connexe

19 aliments riches en fibres pour une meilleure santé cardiaque et intestinale

2. Restez hydraté

Ne pas boire suffisamment d’eau quotidiennement peut entraîner une déshydratation, et la déshydratation entraîne la constipation.

« L’une des nombreuses tâches de notre corps consiste à réguler la quantité d’eau que nous retenons pour les processus cellulaires vitaux », explique le Dr Chapman. « L’une des façons dont notre corps fait cela est de contrôler la quantité autorisée dans nos selles. »

Lire aussi  Combien de poids un homme moyen peut-il soulever, y compris le développé couché, le soulevé de terre et le squat ?

Si votre corps n’autorise pas beaucoup d’eau dans vos selles – parce que c’est nécessaire ailleurs – vos selles peuvent durcir, entraînant de la constipation.

Le Dr Chapman poursuit en disant que si vous n’aimez pas l’eau… eh bien, il n’y a vraiment pas de substitut, alors buvez !

« Éviter les boissons gazeuses et même les boissons pour sportifs est une bonne règle générale, à moins que vous ne soyez un athlète d’élite et que vous ayez besoin de sucre », dit-il.

Si le goût de l’eau ne vous ravit pas, essayez d’ajouter des fruits ou optez pour de l’eau pétillante à faible teneur en calories ou sans calories.

En ce qui concerne la quantité que vous devriez boire : « Je recommande généralement 64 onces d’eau par jour au minimum, et la moitié de votre poids corporel en onces par jour comme meilleure pratique », déclare le Dr Chapman.

Cela ressemble à un défi de taille ? Il suggère de fixer un objectif spécifique pour votre consommation, puis de transporter cette quantité d’eau avec vous pendant la journée, dans un récipient pré-mesuré.

Lecture connexe

Rester hydraté ne devrait pas être déroutant – Voici comment bien faire les choses

3. Faites bouger les choses (littéralement)

Les personnes qui sont physiquement actives n’ont pas souvent de constipation, selon Harvard Health Publishing. Un bon tonus musculaire en général vous aide à rester régulier, car les muscles de la paroi abdominale et le diaphragme jouent tous un rôle crucial dans le processus de caca. Des muscles plus faibles ne seront pas en mesure de bien faire le travail.

En effet, une étude de février 2014 dans ​PLOS Un​ a conclu qu’être trop sédentaire peut ralentir la digestion, et l’irrégularité pourrait être évitée grâce à l’activité physique.

Selon le département américain de la santé et des services sociaux, les adultes devraient faire au moins 150 minutes d’activité aérobique d’intensité modérée (pensez : marche, vélo) ou 75 minutes d’activité de haute intensité (HIIT, par exemple) par semaine pour récolter une santé maximale. avantages.

Lecture connexe

3 entraînements qui peuvent aider à améliorer la digestion (et 2 à éviter)

Publicité