share on:

L’escarre stade 4 est une sorte de nécrose de la peau et des tissus mous, située sur les parties du corps où s’exerce une pression prolongée. Il s’agit d’une affection assez complexe et difficile à traiter. Elle évolue en plusieurs stades, dont le stade 4 qui est un stade très avancé de la plaie, présentant de nombreuses complexités tant pour le patient que pour le médecin traitant. Cependant, en adoptant quelques mesures de prévention, vous pouvez éviter ou réduire le risque de développer des escarres en général et le stade 4 en particulier.

 

Escarre stade 4 : qu’est-ce qu’une escarre ?

Escarre stade 4, le niveau grave de l’affection à ne surtout pas atteindre. En effet, une escarre est une ulcération profonde persistante provoquée par une nécrose secondaire à l’interruption de la vascularisation d’une zone, en l’occurrence la peau. L’interruption en question est causée par un alitement prolongé.

Les tissus mous étant comprimés entre un support dur et une saillie osseuse, il existe une certaine inefficacité de l’irritation sanguine, responsable de la détérioration des tissus. Deux facteurs sont responsables de l’apparition d’une escarre. Il s’agit de :

  • l‘immobilité et
  • l’absence de perception de la douleur par le patient.

escarre stade 4

 

Escarre stade 4 : les différents stades de la maladie

L’escarre au stade 4 est juste un des 5 stades que nous distinguons dans le développement des escarres. L’ordre normale s’étale donc comme suit :

  • Stade 0 : il s’agit encore d’un stade précoce où le point de pression est irréversiblement rouge. Mais le patient est encore hors de danger.
  • Stade 1 : à ce stade, il y a une rougeur persistante sur le point de pression, même après avoir appliqué une pression avec le doigt.
  • stade 2 : dermabrasion, la zone d’appui est parsemée de cloques.
  • stade 3 : nécrose tissulaire, la plaie devient progressivement plus profonde et le tissu sous-cutané se nécrose.
  • Stade 4 : considéré comme le stade le plus grave de l’escarre, ce niveau se distingue par la profondeur alarmante de la plaie, qui menace d’atteindre les muscles et de s’enfoncer dans l’os.
Lire aussi  Ballon Elipse, un divertissement pour les enfants

Les escarres stades 4

En référence à la clarification donnée par le National Pressure Ulcer Advisory Panel et European Pressure Ulcer Advisory Panel au sujet de l’escarre, il s’agit d’une lésion ischémique située au niveau de la peau et/ou des tissus sous-jacents, localisés généralement sur une saillie osseuse.

Plusieurs facteurs favorisent la survenue d’une escarre et son évolution au stade 4. Parlant justement de ce stade du mal, il s’agit d’un niveau où la peau perd toute son épaisseur et les tissus sont considérablement détruits. En outre, l’escarre stade 4 atteint plusieurs zones du corps à savoir :

les os,
• les muscles,
• les structures de soutien comme les articulations et les tendons par exemple,
l’envahissement et les fistules, etc.

Au regard de la dangerosité de ce stade d’escarre, il est impératif que tout médecin connaisse chacun des niveaux d’évolution afin de partager un langage commun et des protocoles qu’il faut. L’importance d’une description succincte de l’escarre dans les transmissions est loin d’être négligeable. Ils peuvent être de diverses origines, notamment accidentelle, neurologique ou plurifactorielle.

 

La cause des escarres

La cause la plus connue des escarres est relative à la conciliation d’une altération de l’état général à un alitement prolongé, durant lequel le sujet est incapable de bouger. Son apparition est soutenue par les zones de prédilection que sont les fesses, talons, hanches, malléoles, nuques et les coudes qui sont les plus atteints.

Le début de l’escarre se concrétise par le rougissement de la peau qui devient noire et douloureuse. Lorsqu’il manque de soins infirmiers, le mal atteint le stade 4 où les tendons, les muscles et les os sont dépouillés de leur couverture et mis à nus, tout en dégageant une odeur nauséabonde.

Lire aussi  Apportez votre ACOUPHENE FATIGUE chez vous !

 

Comment soigner une escarre stade 4 ?

Lorsque le traitement est censé s’effectuer au moyen des soins locaux, il se réalise souvent en deux phases que sont la désinfection et la détersion. Cette dernière consiste à éliminer les éléments étrangers, puis les structures cellulaires et tissulaires nécrosées contenues dans un foyer inflammatoire.

La désinfection (première phase de cicatrisation) requiert plusieurs manières dont l’option d’une pommade à la trypsine ou des pansements hydrocolloïdes destinés à apaiser la plaie.

Mais généralement, le traitement du stade 4 de l’escarre repose sur la recommandation :

• des soins d’hygiène locaux correspondant à ce stade très inquiétant
• des massages qui sont de nature à optimiser la cicatrisation
• de l’usage de matelas à eau ou à air permettant la diversification des zones de pression sur le corps
• de pansements détergents destinés à compléter l’ablation des tissus nécrosés.

 

Les actions préventives

Autres choses importantes pour réussir le traitement de l’escarre, il s’agit de l’hydratation et la nutrition. Ces dernières qui, en plus d’intervenir dans la cicatrisation de la plaie, font partie des règles simples pour prévenir le mal.

À la liste des règles de prévention de l’escarre s’ajoute le changement régulier de position avec, si possible, l’installation au fauteuil des patients grabataires. Il ne faut pas perdre de vue l’utilisation d’un support adapté, l’adoption des mesures d’hygiène nécessaires, etc.