share on:

Comment suivre sa crp norme ( Protéine C-Réactive ) synthétisée par le foie à la suite d’une inflammation de l’organisme. Généralement, elle apparaît dans les six heures suivant l’agression puis disparaît presque aussitôt après l’éradication. Quelles sont les astuces à utiliser pour contrôler sa crp norme ? Dans la revue que voici, nous tâcherons de vous éclairer sur ce point, parcourez-la avec attention.

 

Crp norme : les actions de la protéine C-réactive sur l’organisme humain

Suivez et contrôlez la crp norme dans votre organisme, car la crp joue un rôle très capital dans les réactions immunitaires. En premier lieu, elle permette de mobiliser et d’activer des globules blancs communément appelés leucocytes.

Ensuite, elle stimule la phagocytose afin d’entamer le processus de la destruction cellulaire. En effet, lors de la réponse à une agression, le taux des protéines C-Réactive se multiplie rapidement par 1000.

Par ailleurs, la rougeur, le gonflement, la sensation de chaleur et la douleur constituent les symptômes généraux qui accompagnent très souvent une réaction inflammatoire aiguë. Parfois, on assiste à la fièvre et à l’asthénie, à des troubles du sommeil et d’anorexie.

D’après les études effectuées, le délai de réponse de la CRP lors d’un processus d’inflammation varie entre 6 et 12h. Il est possible de doser la CRP avec d’autres protéines de l’inflammation. Précisons que le taux normal de CRP dans le sang se situe sous la barre des 6mg/L.

En outre, l’unique cause d’augmentation de la crp norme est l’inflammation. En fait, dans le cas où le patient souffre d’une infection patente ou de brûlures, l’absence du syndrome inflammatoire permet de s’assurer de sa guérison.

Aussi, les cancers sont à l’origine du syndrome inflammatoire. Cependant, veillez toujours à réaliser des examens cliniques afin de savoir la cause de ce syndrome.

Lire aussi  Tableau de l'alimentation des diabétiques :

 

Crp norme : les risques liés à son taux élevé dans le sang

L’augmentation de la crp norme dans le sang relève de plusieurs facteurs. Nous avons, les infections bactériennes, les parasitoses, les mycoses profondes et les infections virales chroniques telles que le VIH et les hépatites B et C. Ce sont eux qui sont à la base de l’augmentation du taux de CRP.

Les pathologies systémiques et rhumatismales, les néoplasies, les maladies digestives, les traumatismes et les nécroses ischémiques entraînent aussi un taux élevé de la crp norme. Pour finir, l’augmentation modérée et chronique de la quantité de CRP constitue un facteur à risque des maladies cardiovasculaires.

Elle pourrait même être un acteur direct de l’athérogenèse. Raison pour laquelle, vous devez veiller à avoir un taux normal de CRP dans votre sang.

 

Crp norme : les différentes méthodes de contrôle de son taux

La solution utilisée pour vérifier le taux de CRP est le micro CRP. Son avantage réside dans le fait qu’il permet d’effectuer immédiatement une analyse du pourcentage de CRP dans le sang, avec obtention du résultat dans quelques minutes.

Cette méthode est indolore et facilite la tâche au clinicien lors de la prise d’une décision devant un enfant fébrile. En effet, il existe deux méthodes  de micro CRP pour contrôler le taux de CRP dans le sang. Il s’agit d’une méthode classique et d’une méthode semi-quantitative simplifiée nommée CRP Test.

La méthode classique consiste en un prélèvement de 20 microlitres de sang dans un tube capillaire à l’aide d’une lancette. Quant au CRP Test, il suffit de prélever 10 microlitres dans un tube capillaire. Puis, insérez le tube capillaire dans une solution tampon pendant 10 secondes et agitez.

Une minute après, insérez une bandelette dans le tube et attendez pendant 15 minutes pour consulter le résultat. Ainsi, lorsque les résultats indiquent un taux inférieur à 5 mg/litre alors le patient est dans les normes.

Lire aussi  La réaction des femmes enceintes à la naissance de leur bébé

Par contre, un taux supérieur à 100 et un taux inférieur à 30 montrent respectivement une infection bactérienne et une infection virale, mais cela ne justifie pas une antibiothérapie. Pensez alors effectuer un dosage de CRP 6 à 8 heures plus tard si votre taux de CRP varie entre 30 et 100.

 

Les solutions pour maintenir la CRP à un taux normal

Lorsque votre sang contient un taux élevé de CRP, vous vous devez de chercher des solutions pour le ramener à la normale afin d’éviter d’avoir des conséquences néfastes. Car ces conséquences pourraient vous coûter cher. De même, avoir un taux normal de CRP et assurer son maintien est très capital parce que cela vous évite des maladies.

C’est pourquoi vous devez prendre l’habitude de consommer les bons aliments anti-inflammatoires, notamment les fruits et les légumes. La raison est qu’ils constituent la principale source de vitamines et de minéraux néanmoins, choisissez les bio et bien colorés.

Puisque plus la couleur est prononcée, plus ils sont riches en antioxydant capable de neutraliser les effets néfastes des radicaux libres. Alors, pour baisser un marqueur de l’inflammation comme la CRP dans certaines situations, adoptez un régime riche en antioxydants tels que les polyphénols. Ces derniers assurent la lutte contre les inflammations.

Par ailleurs, vous devez consommer aussi les céréales complètes et les légumineuses, car elles sont riches en fibres et sont dotées d’un index glycémique bas. De plus, elles régulent votre transit en procurant une bonne santé intestinale.

Afin de maintenir un équilibre en oméga 3 et oméga 6 lors du contrôle de l’inflammation, adoptez les bonnes huiles riches en acides gras polyinsaturés. En revanche, évitez les produits laitiers et les aliments renfermant un excès de sucres. À la rigueur, consommez des produits laitiers bio, sans graisses ou sucre ajoutés et complétez avec des eaux minérales, pour leur apport en calcium.